Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 09:08

Avouez, vous avez toujours rêvé de connaitre la vie sous les tropiques de l’hémisphère sud version Pacifique-îles-de-rêve. Ne cherchez plus, je vais tenter de vous en donner un petit aperçu. Six mois sont prévus sous le soleil de Nouméa, de quoi vous faire un peu saliver. Arrêtez-moi quand ça devient dur à supporter sous la grisaille métropolitaine…


*


Le plus simple serait de commencer par : « le voyage s’est très bien passé ». Puis de lâcher un gros soupir qui en dit long. A peine trente petites heures passées à sillonner les continents (l’Afrique avec Dubaï, l’Asie avec Bangkok, et enfin l’Océanie avec Sydney puis Nouméa), vingt-quatre à baigner dans notre jus sur les fauteuils des avions, le dos en vrac… mais le sourire aux oreilles lorsque notre A320 survole le lagon de Nouvelle-Calédonie. Je vous donne dans le mille : eaux turquoise, atolls éparpillés à perte de vue, îlots disparaissant sous la végétation, il est 16h30 heure locale, nous atterrissons le 2 mars 2012 sur le « Caillou[1] » à l’aéroport de Tontouta.

Par une chance inouïe, nos bagages nous ont suivis malgré nos trois escales, et nous débarquons le sourire en bandoulière. Première impression : la Nouvelle-Calédonie, qu’est-ce que c’est vert ! Et chaud ! Et humide ! Le soleil déjà déclinant nous suit le long de l’autoroute qui nous conduit à Nouméa ; très vallonnée, la 4 voies contourne les innombrables monts qui parcourent le territoire, offrant aux regards d’alléchantes perspectives de randonnées sauvages vers les plus hauts sommets ; des plages se dévoilent, des plans d’eaux, des lagunes, des mangroves… Le panorama est superbe, ça y est, je suis amoureuse. Notre chauffeur de taxi kanak nous parle avec un plaisir évident de son pays, évoquant les transformations touristiques, les lieux à voir, les activités à pratiquer… Autant d’informations que nous buvons avidement.


L’étape suivante, celle qui m’a définitivement chevillée Nouméa au cœur à peine une heure après mon arrivée sur place, est la découverte du logement, gracieusement mis à disposition par mon gouvernemental employeur. T3 refait à neuf, cuisine toute équipée, chambres climatisées, jardin et… vue sur la mer (de la chambre et du salon), excusez du peu. A peine le temps de s’extasier que nos voisins du dessus viennent à notre rencontre et nous offrent la bière de l’amitié. Déjà trempés de sueur, à peine débarqués de nos avions, nous voilà les fesses sur la pelouse, à l’ombre du cocotier, à faire connaissance –4 étudiants en pharma installés à Nouméa depuis presque un an. L’accueil se poursuit lorsque nos aimables voisins nous conduisent en voiture au supermarché du coin, histoire d’acheter deux trois trucs pour le barbecue prévu l’heure suivante. Le temps de s’horrifier devant les prix (5€ les 500 g de salade ?!), mais pas de quoi nous décourager pour le reste de la soirée. Thon frais au barbec’, couscous maison, tarte maison poires-chocolat, on ne s’en fait pas… Les anecdotes sur la vie à la calédonienne fusent. Au son de ce qui ressemble à un gros grillon en chaleur, une des convives lance « nous ici, on tue les sauterelles à la carabine ». De quoi rigoler… jusqu’à ce qu’Anne-Claire nous montre, perchée dans notre cocotier, une sauterelle de la taille d’un rat. Ah. Bon. D’autres choses à savoir sinon ? (On n'a pas les photos parce qu'on était trop occupés à dévorer notre thon, mais vous pouvez voir à quoi ça ressemble ici).

 

*


Ca, c’était la première journée, et les premières impressions, histoire de donner des nouvelles. Sans doute moins de blablas la prochaine fois, et surtout, des photos ! (Bastien est au taquet, on va vous inonder de clichés, NO WORRIES)

 

Pacifiquement vôtre,


Sarah

 

Vue-maison.JPGVue du salon. Et il pleuvait.

 



[1] Terme affectueux donné par les habitants à la Nouvelle-Calédonie.

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Juste trois mots from Uk : Oh My God
Pour TOUT (voyages, sauterelles, appart, vu ...)

Kisses !!!
Répondre
A


Et ce n'est pas fini !!!



Présentation

  • : Mes pérégrinations
  • : Ailleurs... avec vous. Je quitte une vie, en démarre une nouvelle. Mais, encore et toujours, avec vous dans mes bagages. Bienvenue !
  • Contact

Profil

  • Astérie*
  • Rieuse aussi bien que sérieuse,
 délirante comme chiante,
 je vous saoûle, me défoule,
 cours à 100 à l'heure, prends le temps du bonheur.
 
 ...Comme Vous, une foule de paradoxes...
 
 Les exploiter, pour avancer.
 Vivre. Respirer.
  • Rieuse aussi bien que sérieuse, délirante comme chiante, je vous saoûle, me défoule, cours à 100 à l'heure, prends le temps du bonheur. ...Comme Vous, une foule de paradoxes... Les exploiter, pour avancer. Vivre. Respirer.

Salutations

  S'installer ailleurs, une grande aventure...
Je la vivrai avec vous, si vous le voulez bien :).
 

Je suis là, blottie dans mon lit, sous la couette : musique à fond, des étoiles au plafond, mes bouquins pour dessus-de-lit, mes dessins pour oreiller, et vous pour m'accompagner dans ce drôle de rêve. 

Pour autant, rien n'exclut les moments de folie, les fous rires endiablés, les délires assumés et les prises de position passionnées !
Aussi je vous invite à suivre mes pérégrinations... aussi bien virtuelles, que visuelles, imaginaires, touristiques, méditatives, sentimentales, estudiantines ou festives. 
Bien à vous,
Astérie*

P.S. : Pour suivre au mieux l'actualité de ce blog, parfois...chaotique ;-), n'hésitez pas à syndiquer ce site grâce au flux rss (si vous avez Mozilla Firefox, un simple clic suffit sur le lien sous mon profil, à droite).